Don’t look further, you have the answer |Ne cherchez pas plus loin, vous avez la réponse

You know this moment when someone says something to you and suddenly everything clicks into place? You may know deep down that you have known this for a while or it just becomes clear to you at that time. 

Someone told me recently that we all have the answers we need inside us. We need to take the time to quiet our lives for a moment (or as much as needed) to listen deeply to what is already inside us. 

Easy to say, not so easy to do maybe?

As I was working on my Zentangle daily practice it mades sense to reflect on this. To believe that maybe all I need to do is trust in myself and the answers will come. I noticed they usually come when needed – if I pay attention. Right. Paying attention. Listening deeply. Taking time to quiet down. It is a daily practice. I am still working on it…

What about you?

Cela vous est déjà arrivé d’être en pleine conversation avec quelqu’un et tout d’un coup ce qu’il/elle vous dit résonne profondément en vous et certaines choses prennent alors tout leur sens? C’est peut-être quelque chose qui vous parle ou au sujet duquel vous avez beaucoup réfléchi mais tout d’un coup c’est comme si un voile se lève et tout paraît clair.

Quelqu’un m’a dit récemment que nous avons tous les réponses à nos questions à l’intérieur de nous et que cela ne sert à rien de chercher midi à quatorze heure, la réponse est là en nous. Il s’agit de prendre le temps nécessaire, de trouver un moment de calme (ou plusieurs) dans nos vies bousculées afin d’écouter vraiment, profondément ce qui est au fond de nous.
Facile à dire, pas toujours facile à faire, non?

En prenant le temps cette semaine pour ma pratique journalière du Zentangle, il m’a parut évident de réfléchir à tout cela. De croire que, peut-être, il s’agit juste de se faire confiance, et que les réponses viendront. J’ai remarqué que les réponses nous viennent quand on en a besoin – si on y fait attention. Voilà c’est ça : faire attention, écouter profondément, trouver des moments de calme, se faire confiance. C’est une pratique de chaque jour.

J’y travaille encore…

Et vous?

©2017 ArtsAmuse - trust in you©2017 ArtsAmuse - trust in you©2017 ArtsAmuse - trust in you©2017 ArtsAmuse - trust in you

Wonder and kindness | Émerveillement et bienveillance

On vacation. 

Enjoying a moment of quiet.

Opening my eyes, my heart, my mind to the magic of family and friends and seeing places known and unknown. 

Feeling blessed. 

Opening my heart to wonder and kindness.

Hoping you are all having these quiet, loving moments of wonder and kindness as well.

En vacances

Un moment de calme, de repos pour se recharger.

Ouvrir mes yeux, mon coeur, mon âme à la la magie de la famille et des amis, découvrant ou redécouvrant des lieux, des endroits.

Un moment riche, un moment fort.

Ouvrir mon coeur à l’émerveillement et à la bienveillance.

En espérant que vous vivez tous aussi cet été des moments fort en émerveillements et bienveillance.

Zentangle daily practice: Open your heart to wonder and kindness

Zentangle du jour : Ouvrir son coeur à l’émerveillement et la bienveillance 

©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness
©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness
With shading | Avec ombres

©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness
©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness

I ❤️ Paris

©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris
After a long and tedious flight (delayed and waiting in the plane for 5 hours due to a loose piece of fuselage near the motor – thanks Delta airlines) I finally landed in Paris. 

I just love Paris. 

I mean, don’t get me wrong, I love the Pacific Northwest too. I just wish both would be closer together so I could get my coffee and croissants in the morning before work and my late afternoon hike in the beautiful Cascades near Seattle after… well I don’t live in Fantasy Land so I do what I can to enjoy both places when I can and I remind myself regularly how lucky I am.

Imagine, it is sunny, the sky is blue. I am walking in the streets of Paris, everyone is in their summer clothes, walking, working or hanging out. Having a break, enjoying meeting with friends in a café, groups chatting, laughing, relaxed, spilling in the street because the café is full.

I am opening the door to this lovely art studio. A peaceful, cool and artsy place – and I get to teach there for 6 hours, enjoying tangling with new and return students. What better way to spend the day?

What about you? I certainly hope yours was as beautiful and dreamy as mine.

Tangle on,

Juliette

Ps: see below class pictures

©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris

Après un vol long et ennuyeux (retard de 5 heures, en attendant dans l’avion, à cause d’un morceau de fuselage qui se détachait près du moteur – merci Delta airlines) j’ai finalement réussi à atterrir à Paris.

J’adore Paris.

Attention, je ne veux pas vous induire en erreur, j’aime aussi beaucoup le Pacifique Northwest, la région de Seattle. J’aimerais juste pouvoir prendre mon café et mon croissant le matin avant le boulot au petit café du coin et le soir pouvoir aller marcher dans les Cascades, les montagnes à l’est de Seattle. Mais voilà ces deux pays ne sont pas si proches et je ne vis pas dans un pays imaginaire. Alors je profite de chaque quand je peux et je me dis régulièrement que j’ai bien de la chance.

En tout cas, imaginez ce jour-là, il fait beau, le ciel est si bleu. Je suis en train de marcher dans Paris. On voit que c’est l’été, les gens sont habillés léger et coloré. Certains marchent et se balladent, d’autres travaillent, d’autres enfin sont assis aux terrasses des cafés. Prenant une pause, retrouvant des copains, partageant un repas, un verre, un café, souriants, détendus. Ils débordent de la terrasse sur la rue car le café ou le restaurant est plein ou tout simplement pour profiter du soleil.

J’ouvre la porte et entre dans la courette de cet atelier charmant, un lieu de calme, de créativité, un espace convivial et joyeux. C’est là que je vais passer les 6 prochaines heures à enseigner, à partager détente, créativité et Zentangle avec d’autres qui découvrent ou sont déjà accros comme moi. Je vois de nouvelles têtes et puis d’autres déjà connues. Quel plaisir de les revoir et quelle belle manière de passer sa journée!

Et vous? Comment fut votre journée? J’espère qu’elle fut aussi belle et douce que la mienne!

Bon continuation sur le chemin du Zentangle et de la créativité,

Juliette 

©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris

Zentangle in the classroom | Zentangle en classe

(c)2017 ArtsAmuse

This is the end and the sweetest thing happened!

I am about to pack my supplies and gather everything after the class is done.

And this adorably sweet (special need) child comes to me and tells me:
” I loved doing Zentangle! Thank you!” and throw his hands at me, very seriously, to shake it like an adult would.  I, very touched, gently and solemnly shook his hand and we both smiled.

This was the end.. of a fun and wonderful hour with a full class of elementary students.

I love my job!

C’est la fin et quelque chose d’adorable vient de se passer.

J’étais en train de ranger mes affaires, ramassant crayons, stylos et papier qui restaient.

Soudain ce petit garçon, qui fait partie de ceux qui ont besoin d’aide spécialisée, vient me voir, tout sérieux, et me dit : « C’est super le Zentangle, j’adore ! Merci beaucoup » Puis très solennellement, me tend la main, comme un adulte le ferait, pour me serrer la main. Je lui serre donc la main gentiment et il me regarde et on se fait un grand sourire !

Et c’est la fin… d’une petite heure drôle et sympathique que je viens de passer avec une classe d’école élémentaire à faire du Zentangle.

J’adore mon boulot !

No Planet B | Tous dans le même bateau

This is one of those days… I am fostering these two adorable kittens. Encore une de ces journées… Je sers de famille d’accueil pour ces adorable chatons.

Right adorable?! I had this blog post scheduled for a while but decided to add a last minute video.  Adorable non?! J’avais prévu ce blog depuis longtemps mais aller savoir pourquoi j’ai décidé ce jour-là d’ajouter une vidéo.

Unfortunately that is the day the kitten decided to be sick.. all over my carpet and sofa. You can imagine how I felt: I am in a rush now, to finish the blogpost, leave for the next class I teach, get groceries for a dinner with friends at home, make sure kids go home and do their homework etc.. I told you one of those days.

Malheureusement c’est bien sûr à ce moment là que je me rends compte que les chatons ont été malades partout mais partout sur la moquette et le canapé…Vous imaginez comment je me sens: je suis pressée essayant de finir mon article pour le blog, devant partir rapidement ensuite pour enseigner mon prochain cours, ensuite aller chercher de quoi préparer le diner pour les copains qui viennent le soir, m’occuper des enfants qui rentrent de l’école… et il va falloir que je nettoie tout aussi.. je vous avais dit une de ces journées.

But I really wanted to post this so here it is, a bit later but better late than never 🙂 Je voulais vraiment publier l’article, alors le voilà. Mieux vaut tard que jamais.

Copyright 2017 ArtsAmuse - No planet B

Copyright 2017 ArtsAmuse - No planet B

Copyright 2017 ArtsAmuse - No planet B

We are all on the same boat and there is not planet B.

Are you ready for the change ?

Time is now.

Nous sommes tous dans le même bateau et il n’y a pas de planète de rechange.

Êtes-vous prêt pour le changement?

C’est maintenant.

 

ps: The kittens will be up for adoption shortly if you leave in the area and are interested. Les chatons vont être adoptable très bientôt si vous habitez dans la région. 😉

Inclusive not exclusive | Inclure et non pas exclure

This week Zentangle daily practice was to reflect on what it means to include versus exclude? How do we become more inclusive and not exclusive?

I believe that if we include the diversity, the history, the richness, the culture, the talent, the passion, the intelligence, the creativity of others (etc.), our life grows in the right direction.

Same in Zentangle. By intermingling tangles, by playing tangles together or side by side, by using all that one tangle can offer to include it in another, you can grow your practice of Zentangle.

By excluding, and by that I mean playing only with one tangle or one type of tangle (or by living, working, sharing your life with the only same type of people), we limit ourselves. 

It can still be fun, yes, but don’t you think it would become boring after a while? Only having one similiar tangle to play with? Only being with people similar to you? How can you innovate? How can you open your mind to other possibilities?

I would love to hear what it means for you to include or exclude and how does it affect your life or your creative practice?

La pratique du jour Zentangle de cette semaine m’a amenée à réfléchir sur ce que cela veut dire d’inclure ou d’exclure. Comment arrive-t-on à inclure plutôt qu’exclure et qu’est-ce que l’on y gagne ?

Je crois sincèrement que lorsqu’on inclue la diversité, l’histoire, la richesse, la culture, le talent, la passion, l’intelligence, la créativité des autres (etc.), on grandit et on avance dans la bonne direction.

C’est pareil en Zentangle. En inter-mélangeant les tangles, en jouant avec les tangles ensemble ou côte-à-côte, en utilisant un tangle et l’intégrant dans un autre, on gagne, on grandit, on évolue dans sa pratique du Zentangle.

En excluant, on ne joue qu’avec un seul tangle ou un ensemble de tangles similaires. En excluant, on ne vit, on ne travaille, on n’échange qu’avec des gens qui nous sont similaires. Et, du coup, on se limite. 

C’est amusant, c’est rassurant, certes, mais au bout d’un moment cela ne devient-il pas ennuyant, restraignant, sclérosant ? 

N’avoir qu’un seul tangle ou des tangles trop similaires, on restraint sa créativité. En ne vivant qu’avec des gens qui nous ressemblent, comment voir les choses différemment ? Comment peut-on innover ? S’ouvrir à d’autres possibilités ?

Et vous, qu’en pensez-vous? Je suis curieuse de savoir comment définissez-vous l’inclusion et l’exclusion. En quoi cela affecte votre vie, votre pratique créative ?

Copyright 2017 ArtsAmuse - include not exclude

Copyright 2017 ArtsAmuse - include not exclude
Copyright 2017 ArtsAmuse - include not exclude

Episode 5: Borders

 

IMG_7629

Tangled tile with borders | Carré Zentangle avec bordures

IMG_7630

Tangled tile without borders | Carré Zentangle sans bordures

Today’s episode is about borders, literal or figurative. Kellie and I discuss how, in the Zentangle Method™, the borders step guides us through the completion of a tile.

The borders on our tile help us define steps and boundaries and know where to draw.

What we found interesting as we were exchanging our views on borders, was how each of us approached that step differently or needed it in a different way.

During the podcast, I share an exercise I had done with my students in class. It was interesting for me to note how each student also reacted differently to the borders exercise. It was easier for some than for others.

You can see the two tiles, based on this exercise, mentioned in the episode – one tile with tangles and borders and one with the same tangles without the borders.

It turned out that borders for some become an essential part of the process, they are reassuring, a known step in the completion of tile that is needed to help relax and focus.

How much can one draw outside a border? Can one dare to go beyond? How does one feel on a specific day and does it affect the size of the borders or the disappearance of the borders?

The borders are a tool one learns, but also one that might not always be necessary or needed.

Are there other areas in our life where borders are important to us? Are they needed or can we go beyond them?

Isn’t it also interesting to note that borders are drawn in pencil in order to disappear once the drawing is done but one knows they are still there?

How do you feel about borders? Do you need them? Have you tried the exercise previously mentioned?

I would love to hear your thoughts about borders, don’t hesitate to leave a message.

You can read about Kellie’s viewpoint on borders on her blogpost here and listen to the TanglePod episode here.

Tangle on,

Juliette

L’épisode d’aujourd’hui parle des bordures, littérales ou figuratives. Kellie et moi parlons donc de cette étape de la Méthode Zentangle™ et pourquoi elle nous guide à travers la réalisation d’un carreau Zentangle.

Les bordures nous aident à savoir quelles sont les étapes et les limites ainsi que les endroits où l’on va dessiner. Ce sont les quatre lignes qui connectent les points dessinés dans les angles.

Ce qui nous avons trouvé fascinant toutes les deux lors de nos échanges c’était de voir à quel point nous abordions cette étape de manière différente ou la manière dont nous en avions besoin ou nous pouvions nous en passer.

J’ai aussi fait part de l’exercice suivant que je propose lors de mes cours : réaliser deux carrés avec les même tangles (ou motifs) l’un avec des bordures et l’autre avec les tangles occupant tout le carré. C’est toujours intéressant de voir comment chaque étudiant approche cet exercice différemment.

Regardez les deux carrés mentionnés pendant l’épisode et leurs différences.

Les bordures, il en ressort, sont indispensable pour certains, alors que d’autres apprécient la possibilité de les dépasser.

Pour certains c’est une étape qui rassure parce qu’elle fait partie du rituel, des différentes étapes ou qu’elle est essentielle pour aider à se détendre et mieux se concentrer.

On peut donc se demander : est-il possible de dessiner au-delà de la bordure ? Aura-t-on le courage de dépasser la barrière ? Est-ce qu’il est plus facile certains jours que d’autres de jouer avec les bordures en fonction de notre humeur ? Est-ce que notre moral affecte les dimensions des bordures (larges ou étroites) ? A-t-on envie ce jour-là de faire disparaître les bordures ?

Les bordures sont une des étapes que l’on apprend mais qui n’est donc pas toujours nécessaire ou dont nous n’avons pas toujours besoin.

Y a-t-il d’autres instances dans nos vies où les bordures, les limites jouent un rôle important ? est-ce qu’il nous arrive de les dépasser ou en avons-nous besoin ?

N’est-ce pas aussi intéressant de noter que les bordures se dessinent au crayon papier afin de mieux disparaître une fois le dessin fini mais en même temps on les devine, on sait qu’elles sont toujours là ?

Alors, que pensez-vous des bordures ? En avez-vous besoin ? Avez-vous déjà essayé l’exercice mentionne dans l’épisode ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Vous pouvez, comme d’habitude, lire le point de vue de Kellie sur son blog ici et écouter l’épisode de TanglePod ici (en anglais).

Bonne continuation sur le chemin du Zentangle et de la créativité,

Juliette