E34: Keeko

In today’s episode Kellie and I discuss Keeko … and Nekton, two tangles using similar steps to draw them but with a sizable difference: order or chaos.
I personally enjoy drawing Keeko a lot and was really surprised to learn that was not wholly as true for Kellie!
This br0ught on a captivating conversation on what makes us enjoy drawing some tangles or not. It also brought to light how each of us see, interpret, draw, think, inherently differently.
Some of us like the orderliness of steps we can rely on, one by one, others like the unevenness or chaos that comes from random strokes of pen on paper. Isn’t it interesting also to note that what we like for some tangles (order or chaos) we may not like for other tangles?
Does the mood we are in at a certain time affects how we approach a tangle?
Try it:

© 2018 ArtsAmuse - Episode 34
As you draw or tangle in the next couple days, weeks, months, notice how you feel and how that affects which tangles you use.
Give also Keeko a try and see if it works for you – if you haven’t done so already.

Dans l’épisode d’aujourd’hui, Kellie et moi discutons un tangle appelé Keeko et un autre, à la fois très similaire et différent Nekton. Leur différence majeure tient dans le fait que l’un a un processus très organisé et l’autre beaucoup plus chaotique.
Personnellement, j’aime beaucoup dessiner Keeko. J’ai été très surprise d’apprendre que ce n’était pas forcement le cas pour Kellie.
Cette discussion captivante sur ce qui fait l’attrait d’un tangle par rapport à un autre, nous a amené à prendre conscience de la manière, parfois fondamentale, dont chacun voit, interprète, pense ou dessine.
Certains d’entre nous apprécient le côté ordonné et précis de Keeko par ex, avec des pas à pas qui paraissent simples par leur côté régulier. D’autres préfèrent le chaos et le côté aléatoire de Nekton, les lignes que l’on dessine n’ayant pas d’ordre particulier.
N’est-il pas intéressant de noter que ce qui nous attire chez certains tangles (ordre ou chaos) peut ne pas nous attirer chez d’autres tangles ?
Est-ce que notre humeur du moment affecte aussi nos décisions de choisir certains tangles par rapport à d’autres ?
Essayez cela : pendant qq jours, semaines, mois, prêtez attention au choix que vous faites dans les tangles que vous dessinez en fonction de comment vous vous sentez. Y a-t-il un impact ? Si, oui, lequel ? Est-ce que cela change votre regard sur votre processus de création ?

Si vous n’avez pas encore essayé Keeko, alors essayez-le et dites-moi ce que vous en pensez !

5 minutes pause

Every day throughout our day we have a choice: move through life being focused and mindful or letting life pass by with its busy-ness.

There are always ressources available online, in books, through teachers to help us be more present. But, maybe, it just starts first we us being willing to breathe and take a moment to notice and be present.

I try to remind myself throughout my day to stop, pause and listen. I try to learn to be more present to fully enjoy the moment.

Do I succeed every time or every day?

Of course not! It is, after all, an on going process.

Taking a five minutes break to tangle is one way to stop and pause. Setting an intention before tangling at the beginning of the day, or setting an intention by itself is another way. Taking time during the day to remind myself to breathe, be present, be mindful, paying attention, be there…etc, works as well.

Do you have other ways to help you be more present to the moment throughout your day? Please, leave me a comment and share it. We can always learn more.

Enjoy your 5 minutes pause. Breathe. Be here and now. Together.

©2018 ArtsAmuse - 5 minutes pause©2018 ArtsAmuse - 5 minutes pause©2018 ArtsAmuse - 5 minutes pause

Chaque jour, pendant la journée, nous avons le choix : le choix de vivre pleinement présent et conscient ou de se laisser prendre par le rythme effréné de nos vies occupées.

Il y a pas mal de resources en ligne, dans les livres ou auprès de professionnels spécialisés pour nous aider à apprendre la pleine conscience ou à être plus présent dans le moment. Mais, peut-être, qu’avant tout, cela commence par l’envie, l’envie de respirer, l’envie de vouloir prendre un moment pour faire plus attention à l’instant et être présent.

J’essaie quant à moi, de me rappeler pendant la journée de faire une pause, de respirer, d’être à l’écoute. J’essaie d’apprendre à être plus pleinement présente à ce que je fais dans l’instant.

Est-ce que j’y arrive à chaque fois ou tous les jours? Pas encore tout à fait. J’y travaille encore et toujours, sans doute parce que c’est en fait un processus constant de prise de conscience, un cheminement constant.

Faire une pause de 5 minutes en dessinant avec la méthode Zentangle® m’aide à appuyer sur pause, écouter, respirer. Écrire un mot, une phrase de réflexion, d’intention m’aide aussi. Prendre quelques minutes plusieurs fois pendant la journée pour respirer doucement, me rappeler de faire attention, d’être vraiment dans ce que je fais, pleinement présente peut aussi aider à avancer sur ce chemin.

Avez-vous trouvé d’autres moyens pour vos aider dans votre journée à développer la pleine conscience ? N’hésitez pas à laisser un commentaire et partager votre expérience. Tout moyen est bon à apprendre et avancer sur ce chemin.

Profitons alors bien de ces 5 minutes de pause. Respirons, présents, ensemble.

Episode 31: Conversation with Author Jennifer Hotes

In this latest episode 31 of TanglePod, Kellie and I interview author Jennifer Hotes. A fascinating conversation about inspiration – at least to me, and I certainly hope for our listeners too.

As I was tangling and listening again to the episode. I took some notes to remind myself.

  •  Inspiration sometimes comes in strange forms. Some we might not recognize right away.
  • Learning to pay attention is key.
  • Being present and willing is as important.

I would never have expected to have it come the way it did for Jennifer (I don’t want to spoil it for our listeners, so I won’t write more about it here). But it did open my eyes to the fact that I may not always be as open and willing to let inspiration come to me as I thought, especially in its stranger forms. A worthy lesson.

img_2126

Lors de l’épisode 31 de TanglePod, Kellie et moi avons interviewée l’auteure Jennifer Hotes. Ce fut une conversation fascinante au sujet de l’inspirati0n et des formes qu’elle prend.

Hier, alors que j’étais en train de faire une pause Zentangle en écoutant encore une fois l’épisode en question, j’ai pris quelques notes comme rappel.

  • L’inspiration peut parfois arriver de manière bien étrange. Et parfois nous ne nous en apercevons pas.
  • Apprendre a faire attention est important – même à ce qui peut paraître anodin ou sans rapport.
  • Etre présent et réceptif – l’inspiration peut arriver n’importe quand.

Je n’aurais jamais pu imaginer qu’elle arrive comme elle l’a fait pour Jennifer (je n’en dis pas plus, je ne voudrais pas gâcher la surprise). En tous cas, cela m’a ouvert les yeux. Je ne suis peut-être pas toujours aussi présente et réceptive que je pourrais l’être, surtout quand l’inspiration prend des formes inhabituelles. Ce serait dommage de rater cela. Quelle bonne leçon.

Fun creative project you can do with leftover coffee or wine | Projet créatif amusant quand il vous reste un fond de vin ou de café

You just finished your morning cup of coffee and wonder how to start your day creatively?

Maybe, you had a fun evening with friends and there is a little bit of wine left in the bottle?

What if you play with laundry products or flowers? Would that call to mind a creative project?

Well, yes. Let me show you how.

Things you need:

  • paper
  • coffee, wine, laundry products, flowers, etc.
  • pencil
  • pen

How do we proceed?

  1. pour liquid in a bowl
  2. grab a glass or a cup
  3. dip glass or cup in liquid
  4. press on paper
  5. draw or tangle on paper once dry
  6. have fun

Have you tried this before? What did you use?

©2018 ArtsAmuse - creative project with coffee or wine

©2018 ArtsAmuse - creative project with coffee or wine

©2018 ArtsAmuse - creative project with coffee or wine

Vous venez juste de finir votre café du matin et vous vous demandez comment démarrer votre journée de manière créative ?

Votre soirée bien sympathique entre copains se termine et il vous reste un peu de vin dans la bouteille ?

En voyant vos détachants linge vous vous demandez s’il n’y a pas moyen de jouer avec?

Et vos fleurs?

Oui, je vous confirme, tout cela marche très bien pour un projet créatif simple et amusant.

Laissez moi vous expliquer comment.

De quoi avez-vous besoin?

  • du papier
  • café, vin, détachant linge, fleurs, autres produit colorant (jus de betterave), etc.
  • crayon
  • stylo feutre

Comment procéder?

  1. verser le liquide dans un bol
  2. attraper un verre ou une tasse
  3. tremper le verre ou la tasse (le bord ou le fond) dans le bol
  4. presser sur le papier
  5. dessiner ou tangler sur le papier une fois sec
  6. amusez-vous

Avez vous déjà essayé cet exercise créatif ? Si oui qu’avez-vous utilisé?

Episode 29 : Conversation with Creativity Coach Tara Broyhill | Conversation avec Tara Broyhill, Coach en créativité

Curiosity is inherently part of human nature. Children are a perfect example. They also have no filter and will let their curiosity take them where it may.

As we grow, we sometimes put our natural curiosity aside – thinking maybe we are not children anymore. Maybe we think curiosity is a distraction?

Anything can trigger curiosity, even mundane every day thing such as a key. It is just a matter of keeping our inquisitiveness alive. I have enjoyed paying more attention than usual into how to keep my curiosity alive and where it may take me.

In this episode we talk about a couple examples and exercises of how you can use curiosity to help nurture your creativity.

Give it a listen and let us know in the comments below what you do to keep your curiosity alive.

La curiosité fait partie intégrante de la nature humaine. Prenez les enfants, un exemple parfait. Ils n’ont aucune inhibition et laisse leur curiosité les emmener là où ils veulent.

En grandissant, ils nous arrivent souvent d’ignorer notre curiosité – comme indigne de nous peut-être ? Ou alors considérons-nous que nous ne sommes plus des enfants ? Ou est-ce simplement une distraction inutile ?

La curiosité est un outil prépondérant pour nous apprendre à garder nos yeux et notre imagination ouverts à de nouveaux chemins, de nouvelles idées. 

Il est parfois surprenant de voir que même un objet aussi banal qu’une clef peut déclencher notre curiosité. J’ai pris plaisir à faire attention et à voir ou ma curiosité m’emmène ces jours-ci.

Pendant l’épisode nous présentons quelques exemples d’exercices pour continuer à prendre soin de notre curiosité afin de stimuler notre créativité.

Il y a, entre autres, l’exercice présenté par le New York Time qui s’intitule : Que se passe-t-il dans cette image ? que vous pouvez trouver ici : https://www.nytimes.com/column/learning-whats-going-on-in-this-picture

Ecoutez donc notre épisode 29 et laissez-nous un commentaire pour nous dire comment vous prenez soin de votre curiosité.

Don’t wait, stop and listen | N’attendez pas, arrêtez-vous et écoutez

One thing I particularly like about the Zentangle Method®, is that when you start drawing there is no expectation of how your drawing will look at the end.

It takes you on a journey, where each line counts and each moment is precious.

It taught me to be present, to listen.

If we stop for a moment and truly listen and be present, we discover that something inside us is guiding us to know what we need to draw next.

If we don’t wait for things to happen a set way, but stop, listen and be present, we may open ourselves to see things we would not have seen otherwise.

If we don’t wait for others to do what we want but stop, listen and be present, we may discover that things are being done – maybe not the way we want, but done nonetheless. It may also open us up to new way of doing things.

As I was tangling this week, I was reflecting on this process of stopping, listening and being present, wondering how often did I not let myself wait.

I caught myself a couple times. It was a good eye opener to be even more present.

What about you? Do you find yourself not waiting? Forgetting to stop, listen and be present?

© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen
© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen
© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen
© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen

Il y a une chose que j’apprécie particulièrement avec la Méthode Zentangle® c’est que, quand on commence à dessiner, on ne sait pas à quoi le dessin final va ressembler.

C’est un cheminement où chaque ligne compte et chaque moment est précieux.

Cela m’a appris être plus présente dans le moment et à écouter.

Si l’on s’arrête un moment, que l’on écoute et que l’on est présent, alors peut-on découvrir ce qui, au fond de nous, nous guide et nous aide à savoir quoi dessiner ensuite.

Si l’on n’attend pas que les choses arrivent d’une manière précise, et qu’on s’arrête, qu’on écoute, on peut alors s’ouvrir à de nouvelles choses, de nouvelles expériences, de nouvelles techniques.

Si l’on attend pas des autres qu’ils fassent les choses à notre façon – et qu’on s’arrête, qu’on écoute, on découvrira souvent que les choses sont déjà faites – peut-être pas comme on le voulait, mais quand même faites. Cela peut nous apprendre de nouvelles manières de voir ou faire les choses.

Cette semaine, pendant que je tanglais, j’ai réfléchi sur ce processus d’attendre, de s’arrêter et d’écouter. Je me suis demandée combien de fois cela m’arrivait de ne pas savoir attendre.

Je me suis reprise plusieurs fois et je me suis rendue compte que j’avais encore du chemin à faire pour être présente à chaque moment.

Et vous ? Cela vous arrive-t-il de ne pas savoir attendre ? D’oublier de vous arrêtez, d’écouter et d’être présent ?

En quoi une pratique créative apporte-t-elle du bien-être? | What can your creative practice do for your well-being?

Quand Gisèle, CZT, de Jijihook m’a demandé de participer à un article collaboratif qu’elle publie aujourd’hui sur son blog –  article qui a pour thème “En quoi la pratique d’une activité créative peut-elle apporter du bien-être ?”, j’ai bien sûr dit oui tout de suite.

Vous qui suivez ce blog, vous savez à quel point la créativité est importante pour moi, surtout dans ce qu’elle apporte comme bien-être, comme ouverture à soi-même et aux autres.

J’aime beaucoup le travail que fait Gisèle, avec ses explorations en art journal et en Zentangle. Elle a une créativité et une énergie incroyable. Elle m’inspire beaucoup. Nos échanges sont toujours enrichissant. Elle a choisi pour cet article d’interviewer des blogueuses de différents horizons, renommées et toutes spécialistes de leur domaine de prédilection (couture, dessin, aquarelle, DIY, crochet, tricot). Je me sens très honorée de participer à cet article dont vous trouverez le lien ici

Voici ma réponse – plus complète que dans l’article, car je n’ai pas pu m’empêcher de développer le sujet un peu plus..

En quoi le fait de créer t’apporte-t-il du bien être ?

J’ai réalisé assez tôt que j’avais besoin d’une pratique créative régulière. Je me suis rendu compte que si je ne trouve pas des moments pour créer, je ne me sens pas forcément bien.  Je vois aussi cela comme une hygiène de vie. Le rythme quotidien est souvent très occupé et cela n’aide pas toujours à trouver des moments pour soi. Mais si je ne prends pas ces moments de pause, je m’épuise et je ne suis plus capable de m’occuper de moi ou des autres, je me vide de mon énergie. Alors prévoir des moments d’activité physique, de méditation et de création réguliers, c’est devenu indispensable pour mon bien-être – et celui de ma famille.

Je vois ces moments de créations comme une petite bulle d’air frais qui me rafraichit la tête et qui m’ouvre à plein d’autre possibilités. Créer demande d’avoir l’esprit ouvert et curieux, cela demande de constamment se nourrir de nouvelles choses (idées, rencontres, mediums etc.), cela demande de se renouveler. Être créatif, finalement, c’est être toujours en mouvement, cela n’a rien de statique, c’est stimulant. Cela nous ouvre des mondes. Et ces moments si riches et diverses, d’énergie intense ou de calme profond, cela me ressource et me centre, cela me nourrit et m’enrichit. C’est donc devenu indispensable pour mon bien-être.

La difficulté, quand on travaille dans un domaine créatif, c’est de se garder des temps créatifs pour soi, juste pour le plaisir, pour se ressourcer, se nourrir. Un peu comme une plante qui a besoin d’eau et de nourriture. En tant que créatifs, ce n’est pas toujours facile de trouver ces temps de créativité pour soi, et pourtant ils sont indispensables, il me semble…

En quoi le fait de tangler t’apporte-t-il du bien être ?

Quand j’ai découvert le Zentangle en 2011, je cherchais à réunir plusieurs de mes intérêts : ceux de la créativité, de l’enseignement et du partage, et de la méditation. Le Zentangle m’a permis de le faire.

Quand on tangle, on est extrêmement ancré dans le moment présent. Toute notre attention se porte sur le trait que l’on dessine, traits après traits. Pendant un moment, rien d’autre ne compte. En cela, cette attention intense, dans l’instant présent, sans jugement, se rapproche de la meditation, de la pleine conscience.

La simplicité de cette méthode basée sur quelques symboles simple que tout le monde, ou presque, peut dessiner (un « o », un « s », un « | » ou un « . ») permet d’accéder à l’acte créatif, sans se poser trop de questions. En Zentangle, on suit des étapes simples, en prenant plaisir à dessiner. Il n’y a pas de résultat à obtenir. On se fait juste plaisir. On n’est pas là pour se juger, juste pour se détendre et dessiner.

Je ne pense pas avoir trouvé d’équivalent au Zentangle, au niveau créativité, pour m’aider dans mon bien-être. Quand j’en ai besoin, en cinq minutes je peux avoir dessiné un tangle et déjà, je me sens plus posée, plus calme. Souvent, j’ai l’esprit plus clair après avoir tanglé et c’est évident que cela me détend beaucoup aussi. C’est inestimable, à mes yeux, d’avoir ces moments de joie, de calme et d’attention au moment présent. Quel bien-être que de se faire plaisir, de se détendre et de laisser notre petite voix intérieure critique de côté pendant quelques moments !

©2018 ArtsAmuse - Creativity and well-being

When Gisèle, CZT, from Jijihook asked me to participate on a collaborative article she was writing about creativity and well-being, I said yes right away!

If you follow this blog, you know how keen I am on creativity and the benefits of having a regular creative practice. How creativity affects our well-being and helps us to open up to ourselves and others.

I admire Gisele’s work, whether it be her art journal explorations or a tangled work. She is immensely creative and has a formidable positive energy. She always inspire me and our exchanges are enriching to say the least. She chose for her article to interview bloggers from different creative horizons and mediums, all renown and experts in their creative practice (sawing, drawing, watercolors, DIY, crochet, knitting..). I feel honored to be a part of this collaborative work. You can find the link (in French) here.

Here is my answer to Gisele’s questions – a bit more complete than in the article, I couldn’t stop myself from expanding on the subject…

What can your creative practice do for your well-being?

I realized early on that I needed to have a regular creative practice set in place. If I don’t take time to create, I don’t feel well. It had to become a habit. Our every day life is so busy, it is sometimes hard to carve out time for our well-being. I know that if I don’t have moments of pause, I drain my energy, I can’t take care of myself, my dear ones or people around me. Scheduling moments of physical activities, meditation and/or creative practices has become a necessary part of my well-being and my family’s, by association.

I consider my creative practice as a breath of fresh air, that clears my head and opens me up to new possibilities. In order to be creative, we need to keep our mind open, curious, always nourishing ourselves with news ideas, new mediums, books, meetings etc. We need to constantly renew ourselves to feed our creativity. It keeps us moving, it is stimulating. It opens up worlds. These moments, so rich in new experiences and knowledge, they nourish and enrich us. They have become essential to my well-being.

When we work as creatives, it can be difficult to keep some creative time just for fun, for ourselves, to refresh and nourish ourselves. But without it, we will starve like a plant without water or food. Creativity can’t be a work-only endeavor, it is not healthy. We need to make sure we maintain time to be creative just for the sake of it. 

What can tangling do for your well-being?

When I discovered Zentangle in 2011, I was trying to find a way to make my passion for creativity, teaching/sharing and meditation work together. I stumbled upon Zentangle and it allowed me to do just that. 

When I tangle, I am extremely present to the moment. All my attention is centered on the line I am drawing, line after line. For a moment, nothing else matters, the moment is what it is. In this intense focus, in the mindfulness of the present moment, without judgement, I am very close to how I feel when I meditate.

The simplicity of the Zentangle Method, based on some very simple shapes that most everyone can draw (a “s”, an “o”, a  “|” or a “.”), allows us to be creative. In Zentangle, we follow simple steps, knowing each time what we need to draw without always needing to ask ourselves what is next. There is no right, no wrong, no judgements, no results to obtain. We are just focused in the moment, enjoying ourselves, drawing, relaxing.

I don’t think I have found the equivalent to Zentangle. As a creative practice, it has become essential to my well-being. When I need to, in five minutes, I can tangle and feel more relaxed and focused at the same time. I can tell that after I take time to tangle, I am calmer and my mind is clearer. These moments of joy, calm, intense focus and attention to the present moment are crucial to me. It is unbelievable how well do I feel when I draw, relax and set my inner critic aside for a moment. It is priceless.