About tenacity | Au sujet de la ténacité

How often does it happen that we face something we feel is too much for us, or we cannot seem to grasp how to go about it?

Do we even realize our feelings come from our thoughts in the moment? What does this realization change for us?

Regularly, in class, I have comments from the participants that a tangle seems too difficult or that it just does not click for them. They don’t know how to make it work, so they just never draw it.

I also have had those feelings too when faced with a tangle I seem not to like or that eludes me. How can I make it work, if it feels overwhelming or uninteresting?

One day, I completely changed my approach to this dilemma.

I wanted to have my students, and I, discover the beauty of a specific tangle. I know that the Zentangle Method® is all about the process and I did not see why we could not learn to enjoy the process of drawing a specific tangle or any other tangle for that matter.

I decided that maybe tenacity could be a good thing.

I would pick one of these hard-to-grasp tangles for my students and make it into a series of classes. We would go in depth, study it from different angles, play with it until we would enjoy the process and I would be able to share this path of wonder and discovery with my students.

It ended up being a fascinating adventure and discovery for my students as well as for me. Since then I offered series of similar classes. Always with the same results of opening up new possibilities and joy at seeing what we can do when we stubbornly work through what we may think as insurmountable.

See below sample tiles of an in-depth study done with the tangle HUGGINS as I have done in one of these series of classes.

©️2018 ArtsAmuse - tenacity ©️2018 ArtsAmuse - tenacity©️2018 ArtsAmuse - tenacity©️2018 ArtsAmuse - tenacity

Combien de fois cela nous arrive de nous retrouver face à quelque chose que nous ne savons pas comment résoudre ou dessiner ? Nous nous sentons parfois perdus, ne sachant pas par quel bout commencer.

Réalisons-nous que ces sentiments viennent de nos pensées dans ce moment-là ? Qu’est-ce que prendre conscience de cela change par rapport à notre créativité ?

Régulièrement, pendant mes cours, j’ai des commentaires des participants me parlant de certains tangles. Ces tangles paraissent soit difficiles, soit ils ne coulent pas de source ou ils ne paraissent pas intéressants. Et, du coup, personne ne les dessine.

Il m’arrive d’avoir la même réaction par rapport à certains tangles. Je pense que c’est assez normal comme réaction. Surtout quand on ne sait pas par quel bout commencer ou que l’on ne trouve pas le geste naturel pour dessiner ce tangle.

Alors comment fait-on ?

Un jour, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes. Je refusais d’abandonner. Je me suis dit qu’il y avait forcement une solution à ce dilemme.

Je voulais vraiment aider mes étudiants – et moi-même, à trouver ce contentement d’arriver à dessiner ces tangles rébarbatifs et découvrir la joie du cheminement qui y amène.

La méthode Zentangle® c’est avant tout un processus, un cheminement. En suivant des étapes claires et en s’accrochant je ne voyais pas de raison de désespérer.

La ténacité a parfois du bon.

J’ai donc choisi d’en faire une série de cours – en choisissant un tangle nouveau ou difficile, où nous irions au fond des choses et prendre plaisir à voyager ensemble sur ce chemin de découverte.

Ce fut une vraie aventure pour tout le monde. Et depuis je recommence régulièrement à proposer ce genre d’exercices. Ces séries de cours se sont révélées amusantes et nous ont tous beaucoup apporté en ouverture d’esprit et opportunités créatives. Elles ont aussi montre l’importance de la ténacité dans l’apprentissage d’une nouvelle compétence.

Voir plus haut quelques exemples d’une étude en profondeur autour du tangle HUGGINS que j’ai utilisé dans une de ces series de cours.

Tangled insomnia | Un peu d’insomnie et je tangle

It happens to all, I know, life throws us curve balls sometimes.

I pretty much feel like I am being tumbled in a washer lately.. so many things happening and my thoughts go all over the place and my feelings follow.

Unexpectedly, I had a sleepless night (or two 🙂 – I am usually blessed with good nights sleep).

I decided to take a moment to tangle, to find my quiet mind while tangling. After that I went back to sleep peacefully.

Here is to all the sleepless ones around the world, may you find peace and quiet too.

©2018 ArtsAmuse - Insomnia and tangle©2018 ArtsAmuse - Insomnia and tangle

Parfois la vie vous chamboule. Cela arrive à tout le monde.

J’ai un peu l’impression d’être secouée dans une machine à laver en ce moment. Mes pensées partent dans tous les sens et mes sentiments suivent…

Pour la première fois depuis longtemps j’ai peu dormi. L’insomnie m’a prise de court, je dors normalement plutôt bien.

Au lieu de laisser tourner en rond avec mes pensées et du coup de me rendre misérable, j’ai pris le parti d’aller trouver un moment de calme et de paix en tanglant. Et puis je suis repartie finir ma nuit tranquillement, profondément.

Alors je dédie ce tangle à ceux qui ne peuvent pas dormir en ce moment, qu’ils trouvent le calme et la paix dont ils ont besoin.

We are part of the whole | Nous faisons tous partie du tout

As I was on the sidelines watching a track and field event, I reflected on this impression that we are all a part of the whole.

Here I was watching these athletes trying to give their best and hope for another personal record. At the finish line, winded and tired after their amazing effort, happy with their result or not, they still found the time to connect and share a moment with their fellow competitors – a high five here, a handshake there or a hug. One gesture to share the effort and joy of running competitively, together and for yourself at the same time. It spoke of human connection and spirit, if being part of a whole bigger than just oneself.

This idea that we are all a part of the whole can be applied or found in so many other areas of our life, whether public or personal. If we look closely we might see that there is always a sense of connection and sharing. In a way, we maybe are never fully alone if we look at it this way.

While tangling along with this idea, it also made me realize that the creative inspiration can come at any time, any place, maybe especially when you open yourself to being a part of the whole.

What do you think? Have you felt this way before? Have you used this knowledge in your creative life?

@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse

Hier, j’étais sur le bord du stade à regarder une compétition d’athlétisme. En regardant cet événement, je me suis fais la réflection que l’on fait tous partie d’un tout.

Ces athlètes, donnant le meilleur d’eux-même, qui, à la fin de leur course, trouvent, malgré la fatigue, normal d’encourager et de féliciter leur compétiteurs. Ils prennent, malgré leur essoufflement, le temps de donner une poignée de main, de partager l’effort et la course avec les autres, d’être présents ensemble lors d’un événement individuel, de marquer l’esprit d’équipe en soutenant les derniers arrivés.

Pour moi, cela montre aussi l’importance du besoin de connection et d’appartenance, et d’avoir l’impression de faire partie d’un tout finalement plus grand que juste soi.

Cette idée que l’on fait tous partie d’un tout, peut sans doute s’appliquer dans beaucoup de choses dans nos vies. Peut-être que l’on n’est finalement jamais vraiment seul, et qu’en regardant bien autour de nous on peut trouver ces connections et ces moments de partage.

En tanglant sur cette phrase de réflexion, je me suis aussi rendue compte que l’inspiration (créative) peut nous venir n’importe où et n’importe quand. Particulièrement, peut-être, quand on s’ouvre à l’idée que l’on fait partie d’un tout ?

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà ressenti cela ? Avez-vous déjà utilisé cette impression pour explorer votre créativité ?

Episode 31: Conversation with Author Jennifer Hotes

In this latest episode 31 of TanglePod, Kellie and I interview author Jennifer Hotes. A fascinating conversation about inspiration – at least to me, and I certainly hope for our listeners too.

As I was tangling and listening again to the episode. I took some notes to remind myself.

  •  Inspiration sometimes comes in strange forms. Some we might not recognize right away.
  • Learning to pay attention is key.
  • Being present and willing is as important.

I would never have expected to have it come the way it did for Jennifer (I don’t want to spoil it for our listeners, so I won’t write more about it here). But it did open my eyes to the fact that I may not always be as open and willing to let inspiration come to me as I thought, especially in its stranger forms. A worthy lesson.

img_2126

Lors de l’épisode 31 de TanglePod, Kellie et moi avons interviewée l’auteure Jennifer Hotes. Ce fut une conversation fascinante au sujet de l’inspirati0n et des formes qu’elle prend.

Hier, alors que j’étais en train de faire une pause Zentangle en écoutant encore une fois l’épisode en question, j’ai pris quelques notes comme rappel.

  • L’inspiration peut parfois arriver de manière bien étrange. Et parfois nous ne nous en apercevons pas.
  • Apprendre a faire attention est important – même à ce qui peut paraître anodin ou sans rapport.
  • Etre présent et réceptif – l’inspiration peut arriver n’importe quand.

Je n’aurais jamais pu imaginer qu’elle arrive comme elle l’a fait pour Jennifer (je n’en dis pas plus, je ne voudrais pas gâcher la surprise). En tous cas, cela m’a ouvert les yeux. Je ne suis peut-être pas toujours aussi présente et réceptive que je pourrais l’être, surtout quand l’inspiration prend des formes inhabituelles. Ce serait dommage de rater cela. Quelle bonne leçon.

A little inspiration | Un peu d’inspiration

There are time when life gets in the way. Things happen.

You may feel like your creativity is gone and dried up. Or you may need to keep your spirit up.

There are so many reasons your mind can come up with to let you down and make you feel like you are loosing yourself and your creativity.

But, maybe, all you need is a 15 min break.

Change your mind programming.

Open yourself again to possibilities and dreams. Let your creativity soar again.

Il y a des moments où la vie nous bouscule. Le rythme s’emballe.

On a l’impression que rien ne va ou que tout s’emmêle. Notre créativité nous échappe peut-être ou notre moral tombe.

Notre mental trouvera toujours mille raisons pour nous dire que tout va mal ou que notre inspiration, notre créativité a disparue.

Mais peut-être qu’il suffit tout simplement de prendre 15 min de pause.

Changer de programme mental. Le disque n’est pas rayé, changeons-le.

Ouvrons-nous à de nouvelles possibilités, de nouveaux rêves.

Faisons de la place pour que notre créativité revienne et décolle à nouveau.

A fun tangled series | Une série de réalisations tanglées

A whole series of tangled work from class.

Once again very proud of the participants of this class series: so talented!

Thank you for making teaching you Zentangle such a fun adventure.

ArtsAmuse - class series

ArtsAmuse - class work 2

ArtsA,use - class work 3

ArtsAmuse -class work 4

ArtsAmuse - class work 5

Quelques réalisations tanglées lors d’une série de cours de Zentangle.

Encore une fois, je suis super fière des participants: quel talent!

Merci de rendre les cours de Zentangle que j’enseigne un tel moment de relaxation et de bonne humeur.

Grow-learn-share-love | Grandir-apprendre-partager-aimer

Do we grow because we learn?

Do we learn because we share?

Do we share because we love?

Do we love because we grow?

Do we learn because we grow?

Do we share because we learn?

Do we love because we share?

Do we grow because we love?

@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse

Est-ce qu’on grandit parce qu’on apprend?

Est-ce qu’on apprend parce qu’on partage?

Est-ce qu’on partage parce qu’on aime?

Est-ce qu’on aime parce qu’on grandit?

Est-ce qu’on apprend parce qu’on grandit?

Est-ce qu’on partage parce qu’on apprend?

Est-ce qu’on aime parce qu’on partage?

Est-ce qu’on grandit parce qu’on aime?