E37 : Inner Critic | Auto-critique v.2

Sometimes we are harder on ourselves than we would ever be with a friend – this week we re-issue one of our first few episodes – Inner Critic. Listen in as we add some perspective from the past year, and the original episode where we explore that negative voice and how it affects creativity.

In this episode of TanglePod, Kellie and I are exploring the theme of inner critic or how that little inner voice affects our creativity.

It’s not easy NOT to listen to that negative voice. We have to let go of that judgmental voice that prevents us to create. The inner critic plays with our fears and our discouragements. It embroiders on our past stories to convince us that we cannot change. Don’t let it win!

Kellie and I also share in this episode some options we tried – or think it might be worth it to try, to fight our inner critic. Here are a few examples – there are more in the show: start an art journal, change creative practices or activity from time to time, get out, explore, exercise, etc.

What do you think? Have you explored different options which have helped you fight your inner critic?

Feel free to leave a comment and share your experiences, we would love to hear about different ways of getting rid of that unwanted voice.

ArtsAmuse - TanglePod E37

Parfois nous sommes beaucoup plus dur avec nous-mêmes qu’avec ceux qu’on aime. Cette semaine nous rediffusons un de nos premier épisodes – celui sur l’auto-critique. Ecoutez donc comment nous remettons en perspective un an après ce sujet ainsi que l’épisode original et que nous explorons comment cette petite voix intérieure peut être destructrice pour notre créativité.

Dans cet épisode de TanglePod, Kellie et moi explorons le thème de l’auto-critique ou comment cette petite voix intérieure affecte notre créativité.

En effet il n’est pas toujours facile de ne pas écouter cette voix négative, qui porte jugement sur ce que l’on fait ou parfois même nous empêche de créer. Elle joue avec nos peurs et nos découragements. Elle brode sur nos histoires passées pour nous convaincre que l’on ne peut pas changer. Ne la laissons donc pas gagner !

Nous abordons donc aussi des pistes que nous avons essayées et/ou pensons qu’il peut être intéressant d’essayer pour arriver à dépasser l’auto-critique. En voici quelques exemples (il y en a plus dans l’émission) : tenir un journal créatif en y allant pas-a-pas, changer de pratique créative ou d’activité – régulièrement ? – pour renouveler/agrandir son cercle d’options, sortir, explorer, faire de l’exercice…

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous exploré des pistes qui vous ont servies ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous en parler et partager vos expériences.

 

Episode 35 : Trust | Confiance

Believing in yourself, in your ability.
Have confidence, be convinced you can do it.
How do we find this trust in our capacities?

Do we take notice when we hesitate or discard our ability, when we don’t trust ourselves?
How to pay attention and grow that trust?

In this episode 35 about Trust, Kellie and I explore the meaning, definition of trust and explore ways to enhance or grow our trust in our creative self.

Here are 5 paths I want to continue to explore:

  • Give yourself as much compassion as you would give a friend, you will learn and grow.
  • Place no judgement on what you do when you create, let the joy of creating be your guide.
  • Look into how much regret or other thoughts play a role in trusting your creative capacity, learn to let go.
  • You are not being judged, let your work be judged on its own.
  • Practice regularly and look back from time to time to see how far you have come.

What do you do to build trust?

Any insights or comments you want to share?

img_2712

Zentangle Daily Practice – Zentangle du Jour

©2018 ArtsAmuse - Trust

Croire en soi et en ses capacités créatives.
Avoir confiance en soi, être certain qu’on peut le faire ?
Fait-on attention à chaque fois qu’on hésite ou qu’on doute ?
Comment prend-on confiance en soi et en ses capacités créatives ?

Dans cet épisode 35 de TanglePod, Kellie et moi explorons ce qu’est la confiance et différentes manières de développer ou d’accroitre cette confiance en nos capacités créatives.

Voila 5 pistes que j’ai envie de continuer à explorer après cet enregistrement :

  • Etre capable de compassion envers un proche peut nous sembler évident, développer notre capacité de compassion envers nous-même est aussi important, c’est une ouverture vers le possible.
  • Essayer de ne pas porter de jugement sur ce que l’on crée et laisser la joie nous guider sur ce chemin de création.
  • Essayer de voir quelles émotions ou autres pensées (comme le regret) jouent un rôle dans notre confiance créative et apprendre le lâcher prise.
  • Ce n’est pas nous qui sommes jugées mais nos réalisations, apprenons à faire la différence.
  • Mettre en place une pratique créative régulière et prendre conscience, avec bienveillance, du chemin parcouru

Et vous, comment développez-vous votre confiance créative ?
Avez-vous d’autres pistes à proposer ?

Laissez-nous un commentaire.

 

See also my Zentangle Daily Practice blog post about Trust in You here | Lire aussi l’article sur la confiance en soi et le Zentangle du Jour ici

Tangled insomnia | Un peu d’insomnie et je tangle

It happens to all, I know, life throws us curve balls sometimes.

I pretty much feel like I am being tumbled in a washer lately.. so many things happening and my thoughts go all over the place and my feelings follow.

Unexpectedly, I had a sleepless night (or two 🙂 – I am usually blessed with good nights sleep).

I decided to take a moment to tangle, to find my quiet mind while tangling. After that I went back to sleep peacefully.

Here is to all the sleepless ones around the world, may you find peace and quiet too.

©2018 ArtsAmuse - Insomnia and tangle©2018 ArtsAmuse - Insomnia and tangle

Parfois la vie vous chamboule. Cela arrive à tout le monde.

J’ai un peu l’impression d’être secouée dans une machine à laver en ce moment. Mes pensées partent dans tous les sens et mes sentiments suivent…

Pour la première fois depuis longtemps j’ai peu dormi. L’insomnie m’a prise de court, je dors normalement plutôt bien.

Au lieu de laisser tourner en rond avec mes pensées et du coup de me rendre misérable, j’ai pris le parti d’aller trouver un moment de calme et de paix en tanglant. Et puis je suis repartie finir ma nuit tranquillement, profondément.

Alors je dédie ce tangle à ceux qui ne peuvent pas dormir en ce moment, qu’ils trouvent le calme et la paix dont ils ont besoin.

5 minutes pause

Every day throughout our day we have a choice: move through life being focused and mindful or letting life pass by with its busy-ness.

There are always ressources available online, in books, through teachers to help us be more present. But, maybe, it just starts first we us being willing to breathe and take a moment to notice and be present.

I try to remind myself throughout my day to stop, pause and listen. I try to learn to be more present to fully enjoy the moment.

Do I succeed every time or every day?

Of course not! It is, after all, an on going process.

Taking a five minutes break to tangle is one way to stop and pause. Setting an intention before tangling at the beginning of the day, or setting an intention by itself is another way. Taking time during the day to remind myself to breathe, be present, be mindful, paying attention, be there…etc, works as well.

Do you have other ways to help you be more present to the moment throughout your day? Please, leave me a comment and share it. We can always learn more.

Enjoy your 5 minutes pause. Breathe. Be here and now. Together.

©2018 ArtsAmuse - 5 minutes pause©2018 ArtsAmuse - 5 minutes pause©2018 ArtsAmuse - 5 minutes pause

Chaque jour, pendant la journée, nous avons le choix : le choix de vivre pleinement présent et conscient ou de se laisser prendre par le rythme effréné de nos vies occupées.

Il y a pas mal de resources en ligne, dans les livres ou auprès de professionnels spécialisés pour nous aider à apprendre la pleine conscience ou à être plus présent dans le moment. Mais, peut-être, qu’avant tout, cela commence par l’envie, l’envie de respirer, l’envie de vouloir prendre un moment pour faire plus attention à l’instant et être présent.

J’essaie quant à moi, de me rappeler pendant la journée de faire une pause, de respirer, d’être à l’écoute. J’essaie d’apprendre à être plus pleinement présente à ce que je fais dans l’instant.

Est-ce que j’y arrive à chaque fois ou tous les jours? Pas encore tout à fait. J’y travaille encore et toujours, sans doute parce que c’est en fait un processus constant de prise de conscience, un cheminement constant.

Faire une pause de 5 minutes en dessinant avec la méthode Zentangle® m’aide à appuyer sur pause, écouter, respirer. Écrire un mot, une phrase de réflexion, d’intention m’aide aussi. Prendre quelques minutes plusieurs fois pendant la journée pour respirer doucement, me rappeler de faire attention, d’être vraiment dans ce que je fais, pleinement présente peut aussi aider à avancer sur ce chemin.

Avez-vous trouvé d’autres moyens pour vos aider dans votre journée à développer la pleine conscience ? N’hésitez pas à laisser un commentaire et partager votre expérience. Tout moyen est bon à apprendre et avancer sur ce chemin.

Profitons alors bien de ces 5 minutes de pause. Respirons, présents, ensemble.

We are part of the whole | Nous faisons tous partie du tout

As I was on the sidelines watching a track and field event, I reflected on this impression that we are all a part of the whole.

Here I was watching these athletes trying to give their best and hope for another personal record. At the finish line, winded and tired after their amazing effort, happy with their result or not, they still found the time to connect and share a moment with their fellow competitors – a high five here, a handshake there or a hug. One gesture to share the effort and joy of running competitively, together and for yourself at the same time. It spoke of human connection and spirit, if being part of a whole bigger than just oneself.

This idea that we are all a part of the whole can be applied or found in so many other areas of our life, whether public or personal. If we look closely we might see that there is always a sense of connection and sharing. In a way, we maybe are never fully alone if we look at it this way.

While tangling along with this idea, it also made me realize that the creative inspiration can come at any time, any place, maybe especially when you open yourself to being a part of the whole.

What do you think? Have you felt this way before? Have you used this knowledge in your creative life?

@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse

Hier, j’étais sur le bord du stade à regarder une compétition d’athlétisme. En regardant cet événement, je me suis fais la réflection que l’on fait tous partie d’un tout.

Ces athlètes, donnant le meilleur d’eux-même, qui, à la fin de leur course, trouvent, malgré la fatigue, normal d’encourager et de féliciter leur compétiteurs. Ils prennent, malgré leur essoufflement, le temps de donner une poignée de main, de partager l’effort et la course avec les autres, d’être présents ensemble lors d’un événement individuel, de marquer l’esprit d’équipe en soutenant les derniers arrivés.

Pour moi, cela montre aussi l’importance du besoin de connection et d’appartenance, et d’avoir l’impression de faire partie d’un tout finalement plus grand que juste soi.

Cette idée que l’on fait tous partie d’un tout, peut sans doute s’appliquer dans beaucoup de choses dans nos vies. Peut-être que l’on n’est finalement jamais vraiment seul, et qu’en regardant bien autour de nous on peut trouver ces connections et ces moments de partage.

En tanglant sur cette phrase de réflexion, je me suis aussi rendue compte que l’inspiration (créative) peut nous venir n’importe où et n’importe quand. Particulièrement, peut-être, quand on s’ouvre à l’idée que l’on fait partie d’un tout ?

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà ressenti cela ? Avez-vous déjà utilisé cette impression pour explorer votre créativité ?

Episode 31: Conversation with Author Jennifer Hotes

In this latest episode 31 of TanglePod, Kellie and I interview author Jennifer Hotes. A fascinating conversation about inspiration – at least to me, and I certainly hope for our listeners too.

As I was tangling and listening again to the episode. I took some notes to remind myself.

  •  Inspiration sometimes comes in strange forms. Some we might not recognize right away.
  • Learning to pay attention is key.
  • Being present and willing is as important.

I would never have expected to have it come the way it did for Jennifer (I don’t want to spoil it for our listeners, so I won’t write more about it here). But it did open my eyes to the fact that I may not always be as open and willing to let inspiration come to me as I thought, especially in its stranger forms. A worthy lesson.

img_2126

Lors de l’épisode 31 de TanglePod, Kellie et moi avons interviewée l’auteure Jennifer Hotes. Ce fut une conversation fascinante au sujet de l’inspirati0n et des formes qu’elle prend.

Hier, alors que j’étais en train de faire une pause Zentangle en écoutant encore une fois l’épisode en question, j’ai pris quelques notes comme rappel.

  • L’inspiration peut parfois arriver de manière bien étrange. Et parfois nous ne nous en apercevons pas.
  • Apprendre a faire attention est important – même à ce qui peut paraître anodin ou sans rapport.
  • Etre présent et réceptif – l’inspiration peut arriver n’importe quand.

Je n’aurais jamais pu imaginer qu’elle arrive comme elle l’a fait pour Jennifer (je n’en dis pas plus, je ne voudrais pas gâcher la surprise). En tous cas, cela m’a ouvert les yeux. Je ne suis peut-être pas toujours aussi présente et réceptive que je pourrais l’être, surtout quand l’inspiration prend des formes inhabituelles. Ce serait dommage de rater cela. Quelle bonne leçon.

Don’t wait, stop and listen | N’attendez pas, arrêtez-vous et écoutez

One thing I particularly like about the Zentangle Method®, is that when you start drawing there is no expectation of how your drawing will look at the end.

It takes you on a journey, where each line counts and each moment is precious.

It taught me to be present, to listen.

If we stop for a moment and truly listen and be present, we discover that something inside us is guiding us to know what we need to draw next.

If we don’t wait for things to happen a set way, but stop, listen and be present, we may open ourselves to see things we would not have seen otherwise.

If we don’t wait for others to do what we want but stop, listen and be present, we may discover that things are being done – maybe not the way we want, but done nonetheless. It may also open us up to new way of doing things.

As I was tangling this week, I was reflecting on this process of stopping, listening and being present, wondering how often did I not let myself wait.

I caught myself a couple times. It was a good eye opener to be even more present.

What about you? Do you find yourself not waiting? Forgetting to stop, listen and be present?

© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen
© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen
© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen
© 2018 ArtsAmuse - don’t wait stop and listen

Il y a une chose que j’apprécie particulièrement avec la Méthode Zentangle® c’est que, quand on commence à dessiner, on ne sait pas à quoi le dessin final va ressembler.

C’est un cheminement où chaque ligne compte et chaque moment est précieux.

Cela m’a appris être plus présente dans le moment et à écouter.

Si l’on s’arrête un moment, que l’on écoute et que l’on est présent, alors peut-on découvrir ce qui, au fond de nous, nous guide et nous aide à savoir quoi dessiner ensuite.

Si l’on n’attend pas que les choses arrivent d’une manière précise, et qu’on s’arrête, qu’on écoute, on peut alors s’ouvrir à de nouvelles choses, de nouvelles expériences, de nouvelles techniques.

Si l’on attend pas des autres qu’ils fassent les choses à notre façon – et qu’on s’arrête, qu’on écoute, on découvrira souvent que les choses sont déjà faites – peut-être pas comme on le voulait, mais quand même faites. Cela peut nous apprendre de nouvelles manières de voir ou faire les choses.

Cette semaine, pendant que je tanglais, j’ai réfléchi sur ce processus d’attendre, de s’arrêter et d’écouter. Je me suis demandée combien de fois cela m’arrivait de ne pas savoir attendre.

Je me suis reprise plusieurs fois et je me suis rendue compte que j’avais encore du chemin à faire pour être présente à chaque moment.

Et vous ? Cela vous arrive-t-il de ne pas savoir attendre ? D’oublier de vous arrêtez, d’écouter et d’être présent ?