Wonder and kindness | Émerveillement et bienveillance

On vacation. 

Enjoying a moment of quiet.

Opening my eyes, my heart, my mind to the magic of family and friends and seeing places known and unknown. 

Feeling blessed. 

Opening my heart to wonder and kindness.

Hoping you are all having these quiet, loving moments of wonder and kindness as well.

En vacances

Un moment de calme, de repos pour se recharger.

Ouvrir mes yeux, mon coeur, mon âme à la la magie de la famille et des amis, découvrant ou redécouvrant des lieux, des endroits.

Un moment riche, un moment fort.

Ouvrir mon coeur à l’émerveillement et à la bienveillance.

En espérant que vous vivez tous aussi cet été des moments fort en émerveillements et bienveillance.

Zentangle daily practice: Open your heart to wonder and kindness

Zentangle du jour : Ouvrir son coeur à l’émerveillement et la bienveillance 

©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness
©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness
With shading | Avec ombres

©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness
©2017 ArtsAmuse - Wonder and Kindness

I ❤️ Paris

©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris
After a long and tedious flight (delayed and waiting in the plane for 5 hours due to a loose piece of fuselage near the motor – thanks Delta airlines) I finally landed in Paris. 

I just love Paris. 

I mean, don’t get me wrong, I love the Pacific Northwest too. I just wish both would be closer together so I could get my coffee and croissants in the morning before work and my late afternoon hike in the beautiful Cascades near Seattle after… well I don’t live in Fantasy Land so I do what I can to enjoy both places when I can and I remind myself regularly how lucky I am.

Imagine, it is sunny, the sky is blue. I am walking in the streets of Paris, everyone is in their summer clothes, walking, working or hanging out. Having a break, enjoying meeting with friends in a café, groups chatting, laughing, relaxed, spilling in the street because the café is full.

I am opening the door to this lovely art studio. A peaceful, cool and artsy place – and I get to teach there for 6 hours, enjoying tangling with new and return students. What better way to spend the day?

What about you? I certainly hope yours was as beautiful and dreamy as mine.

Tangle on,

Juliette

Ps: see below class pictures

©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris

Après un vol long et ennuyeux (retard de 5 heures, en attendant dans l’avion, à cause d’un morceau de fuselage qui se détachait près du moteur – merci Delta airlines) j’ai finalement réussi à atterrir à Paris.

J’adore Paris.

Attention, je ne veux pas vous induire en erreur, j’aime aussi beaucoup le Pacifique Northwest, la région de Seattle. J’aimerais juste pouvoir prendre mon café et mon croissant le matin avant le boulot au petit café du coin et le soir pouvoir aller marcher dans les Cascades, les montagnes à l’est de Seattle. Mais voilà ces deux pays ne sont pas si proches et je ne vis pas dans un pays imaginaire. Alors je profite de chaque quand je peux et je me dis régulièrement que j’ai bien de la chance.

En tout cas, imaginez ce jour-là, il fait beau, le ciel est si bleu. Je suis en train de marcher dans Paris. On voit que c’est l’été, les gens sont habillés léger et coloré. Certains marchent et se balladent, d’autres travaillent, d’autres enfin sont assis aux terrasses des cafés. Prenant une pause, retrouvant des copains, partageant un repas, un verre, un café, souriants, détendus. Ils débordent de la terrasse sur la rue car le café ou le restaurant est plein ou tout simplement pour profiter du soleil.

J’ouvre la porte et entre dans la courette de cet atelier charmant, un lieu de calme, de créativité, un espace convivial et joyeux. C’est là que je vais passer les 6 prochaines heures à enseigner, à partager détente, créativité et Zentangle avec d’autres qui découvrent ou sont déjà accros comme moi. Je vois de nouvelles têtes et puis d’autres déjà connues. Quel plaisir de les revoir et quelle belle manière de passer sa journée!

Et vous? Comment fut votre journée? J’espère qu’elle fut aussi belle et douce que la mienne!

Bon continuation sur le chemin du Zentangle et de la créativité,

Juliette 

©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris©2017 ArtsAmuse - I ❤️ Paris

Inclusive not exclusive | Inclure et non pas exclure

This week Zentangle daily practice was to reflect on what it means to include versus exclude? How do we become more inclusive and not exclusive?

I believe that if we include the diversity, the history, the richness, the culture, the talent, the passion, the intelligence, the creativity of others (etc.), our life grows in the right direction.

Same in Zentangle. By intermingling tangles, by playing tangles together or side by side, by using all that one tangle can offer to include it in another, you can grow your practice of Zentangle.

By excluding, and by that I mean playing only with one tangle or one type of tangle (or by living, working, sharing your life with the only same type of people), we limit ourselves. 

It can still be fun, yes, but don’t you think it would become boring after a while? Only having one similiar tangle to play with? Only being with people similar to you? How can you innovate? How can you open your mind to other possibilities?

I would love to hear what it means for you to include or exclude and how does it affect your life or your creative practice?

La pratique du jour Zentangle de cette semaine m’a amenée à réfléchir sur ce que cela veut dire d’inclure ou d’exclure. Comment arrive-t-on à inclure plutôt qu’exclure et qu’est-ce que l’on y gagne ?

Je crois sincèrement que lorsqu’on inclue la diversité, l’histoire, la richesse, la culture, le talent, la passion, l’intelligence, la créativité des autres (etc.), on grandit et on avance dans la bonne direction.

C’est pareil en Zentangle. En inter-mélangeant les tangles, en jouant avec les tangles ensemble ou côte-à-côte, en utilisant un tangle et l’intégrant dans un autre, on gagne, on grandit, on évolue dans sa pratique du Zentangle.

En excluant, on ne joue qu’avec un seul tangle ou un ensemble de tangles similaires. En excluant, on ne vit, on ne travaille, on n’échange qu’avec des gens qui nous sont similaires. Et, du coup, on se limite. 

C’est amusant, c’est rassurant, certes, mais au bout d’un moment cela ne devient-il pas ennuyant, restraignant, sclérosant ? 

N’avoir qu’un seul tangle ou des tangles trop similaires, on restraint sa créativité. En ne vivant qu’avec des gens qui nous ressemblent, comment voir les choses différemment ? Comment peut-on innover ? S’ouvrir à d’autres possibilités ?

Et vous, qu’en pensez-vous? Je suis curieuse de savoir comment définissez-vous l’inclusion et l’exclusion. En quoi cela affecte votre vie, votre pratique créative ?

Copyright 2017 ArtsAmuse - include not exclude

Copyright 2017 ArtsAmuse - include not exclude
Copyright 2017 ArtsAmuse - include not exclude

Keep a smile in your heart (and keep it warm for when it gets cold) | Garder un sourire dans son coeur (bien au chaud pour quand il fait froid)

You know the saying: when life throws you a lemon, make a lemonade? Well, I wondered lately, what happens when you can’t stand lemonade anymore or life handed you one too many lemons you don’t know what to do anymore. How do you find the next step? The will to continue?

We all have hardships in our life (some more than others) and I guess, that is life. I usually consider myself among the lucky ones: I have a roof over my head, I can feed my kids, I have a job I like, I have a family I love so very much. 

But there are times where it can get hard – especially when someone you love pass away too early for example. It can be hard to keep up with the mundane then.

As I was reflecting about life and death (and lemons..) this idea came to me to try keep a smile in my heart at all times, to keep it in the warmth of my heart for when it gets cold. All those sweet memories, the musics, the lovely images and cherished moments, these happy feelings, all rolled into a smile, in my heart, to pull out for when I would need it again.

A new year has started, with its share of events, good or bad, but I wish you all the best and many smiles in your heart.

with a smile of my own,

Juliette

Il y a un dicton anglophone qui dit que quand la vie t’envoie un citron, fais-en de la limonade. Ces derniers temps, je me suis souvent demandée ce qui se passe quand la vie nous envoie tellement de citrons que l’on n’en supportes plus l’amertume et que l’on en perd l’envie de faire de la limonade. Comment savoir alors reconnaître la prochaine étape ? Retrouver la motivation ?

Nous avons tous des moments difficiles dans la vie (certains plus que d’autres) et c’est la vie. Je considère en général que j’ai de la chance : j’ai un toit sur la tête, j’ai de quoi nourrir mes enfants, j’aime mon travail, j’ai une famille que j’adore. Mais, parfois, je n’arrive plus à voir le verre à moitié plein, surtout quand la vie/la mort a pris, encore une fois, quelqu’un beaucoup trop jeune.

Alors, me voilà, perdue dans mes pensées, essayant de me remotiver, de reprendre le fil de la vie, et puis j’ai pensé qu’il me fallait, malgré tout, essayer de garder un sourire dans mon cœur. Un sourire, là, bien au chaud, pour quand il fait froid. Tous ces souvenirs, ces moments précieux, ces musiques, ces images, ces instants de vie où l’on aime, on sourit, on est heureux, les prendre, les garder et les mettre au chaud dans ce sourire au fond du coeur.

Nous sommes au début d’une nouvelle année, plutôt mouvementée déjà, alors je vous souhaite donc une année avec pleins de sourires dans vos cœurs !

Avec un sourire de ma part,

Juliette

©ArtsAmuse - Keep a smile in your heart©ArtsAmuse - Keep a smile in your heart

It’s all about the weight | Ce n’est qu’une question d’épaisseur 

In ArtsAmuse October newsletter I shared another way to expend one’s Zentangle practice: play with parameters.

The idea is to tangle each day or as regularly as one can and each time use the same parameter to play with one’s chosen tangles.

In today’s example it is all about the weight – the line weight to be more specific. 

How much does changing the line weight affect the tangle I chose? What if I draw part of if with thinner lines and other with thicker lines? Does it look completely different?

Let yourself flow with this practice. See what happens. And maybe (re)discover some tangles?

I would love to hear what came up in your practice with this exercise. Please leave us a comment below.

Enjoy and tangle on,

Juliette

Dans la dernière newsletter d’ArtsAmuse, je partageais un nouvel exercice pour développer votre pratique du Zentangle: jouer avec les paramètres.

Il ‘sagit donc de dessiner, tous les jours (ou le plus souvent possible), des tangles en utilisant toujours le même paramètre pour le dessiner. 

Dans l’exemple d’aujourd’hui, il est question de l’épaisseur, l’épaisseur du trait en particulier. 

Que se passe-t-il lorsque l’on joue avec l’épaisseur du trait? Dessiner une partie du tangles avec des lignes d’une certaine épaisseur et une autre partie avec des lignes plus épaisses. Est-ce que cela modifie beaucoup le tangle en question? 

Laissez vous porter par cette pratique. (re) Découvrez votre dessin, votre tangle. Appréciez les différences. Appréciez le cheminement aussi. Appréciez tout simplement ce moment où votre crayon, votre feutre joue avec le papier.

Laissez donc un commentaire pour me dire ce que vous pensez de cette pratique. Vous a-t-elle permis de redécouvrir vos tangles? De dessiner plus régulièrement ? De prendre plaisir à dessiner tout simplement ?

Bonne continuation sur le chemin du Zentangle,

Juliette

artsamuseartsamuseartsamuseartsamuseartsamuse

One Tangle Exercise | Exercice Avec Un Tangle

In ArtsAmuse’s monthly newsletter, I suggested an exercise to expand your Zentangle practice: work repetitively on a single tangle.

Draw a tangle every day – or every other day, week, whenever you can regularly tangle – for a month. How does that affect your vision or understanding of this tangle? What kind of parameter can one tweak? Change the size, the grid, the line weight of the tangle?

One can also develop this exercise further by looking at it as a reflection on one’s Zentangle practice.

How do I feel today? How does it affect the way I draw this tangle? Do I know it so well by now that I don’t pay attention to what I draw or on the contrary does it bring each line, each stroke into even more focus?

This exercise then becomes a journey. It evolves every day and makes you look at things with an ever changing eye.

That is, for me, creativity at its best.

What I found rewarding in this exercise, was to still discover new ways of drawing a tangle that I have been tangling with for years.

There is this quote that, to me, summarize this exercise (or one’s Zentangle practice) well:

“It is good to have an end to journey towards; but it is the journey that matters, in the end”

Ursula K. Le Guin, in The Left Hand of Darkness.

Here is to hope your journey feels as rewarding as mine.

Juliette

Ps: I would love to hear back from you regarding this exercise and your journey! Please leave a comment below.

Dans la newsletter d’ArtsAmuse ce mois-ci, je proposais un exercice pour développer votre pratique du Zentangle: dessiner un tangle/motif de manière répétitive et régulière.

Dessiner un même tangle, chaque jour (ou aussi régulièrement que vous pouvez le faire), pendant un mois. En quoi cette exercice régulier et répétitif affecte-t-il votre manière de voir ce tangle ? Que se passe-t-il si l’on changer certains paramètres du tangle ? Sa taille ? La grille du tangle? L’épaisseur du trait?

On peut aussi pousser cet exercice plus loin en le regardant comme une réflexion sur notre pratique du Zentangle.

Comment, ce que je ressens aujourd’hui, affecte la manière dont je dessine ce tangle ? Est-ce que je le connais tellement bien que je ne fais plus vraiment attention à la manière dont je le dessine ? Ou bien au contraire est ce que chaque ligne, chaque trait dessiné aujourd’hui ressort de manière plus précise ?

Cet exercice devient alors un cheminement, un voyage qui nous fait voir les choses d’un un œil nouveau.

Est-ce que ce n’est pas là l’essence même de la créativité ?

Le plus intéressant dans cet exercice fut, pour moi, de voir que, même après des années, je découvrais encore de nouvelles manières de dessiner ce tangle.

Il y a une citation que j’aime beaucoup qui, je pense, résume bien cet exercice (et la pratique du Zentangle) :

« Il est bon d’avoir une fin vers quoi cheminer ; mais c’est le cheminement qui importe à la fin. » Ursula K. Le Guin, in The Left Hand of Darkness.

En vous souhaitant un beau voyage sur le chemin du Zentangle,

Juliette

Ps: j’aimerais beaucoup savoir ce que vous avez pensé de cet exercice/ce cheminement. N’hésitez pas à laisser un commentaire.

 

Zentangle – Ensemble

Working on a Zentangle tiles ensemble is a journey. Building each tile from one another or just letting yourself flow with the tile. It is an interesting exercise. Add a different ink color (ie. brown) or play with graphite and possiblities are infinite.

Even with very few tangles, you can combine them on four tiles and come up with a really nice ensemble.

Have you tried it?

Créer un ‘ensemble’ de carrés Zentangle est un exercise intéressant. Se laisser porter de carré en carré ou les combiner les uns avec les autres. C’est un cheminement, un processus que l’on peut continuer au gré du temps. Jouer avec des encres différentes (noir, brun, etc.) ajouter des ombres ou utiliser son crayon papier comme une couleur supplémentaire sont des options à explorer.

A partir de quelques tangles (motifs), vous pouvez les combiner de manière infinie et créer de multiples ensembles.

Avez-vous déjà essayé ?


#zentangle, #artsamuse, #ink, #encre, #carrezentangle, #zentangletile, #ensemble