Let the past rest | Laisser le passé derrière nous

Let the past rest, focus on now.

Let the past rest, don’t leave your energy behind you

Let the past rest, don’t let it weigh you

Let the past rest, be free

To be here and now

@2018 ArtsAmuse

@2018 ArtsAmuse

@2018 ArtsAmuse

Laissons le passé derrière nous, pour être pleinement présent

Laissons le passé derrière nous, pour ne pas y laisser notre énergie

Laissons le passé derrière nous, pour ne pas le faire peser encore sur nous aujourd’hui

Laissons le passé derrière nous,

Soyons libres d’être présents ici et maintenant.

 

 

Episode 26 : Found Poetry and Zentangle | Poésies Trouvées et Zentangle

As we come back to Found Poetry this week, I felt like the best way to write about it was to show what you can do with Zentangle and Found Poetry.

When Kellie introduced me to Found Poetry, I realized rapidly the potential of this practice. I love to read and the idea that I could find another way to play with books was very enticing. Giving written text another life, another direction, and mixing it up with drawing and Zentangle, the possibilities were endless.

If you haven’t tried it before, why don’t you give it a try and let us know what you think about it!

I will let the following images talk for me, they might explain better than me the pleasure that can be found in Found Poetry.

©2018 ArtsAmuse ©2018 ArtsAmuse ©2018 ArtsAmuse

Nous reprenons cette semaine le thème des Poésies Trouvées en les raccrochant au Zentangle. Et je pense que la meilleure manière de vous en parler c’est de vous en montrer les possibilités.

Quand Kellie m’a expliqué la technique des Poésies Trouvées dans un épisode précèdent, j’ai rapidement réalisé le potentiel de cette technique. J’aime beaucoup lire et l’idée que je pouvais trouver un autre moyen de profiter d’un livre était très attirante. Donner une autre vie à un texte écrit, idée sacrilège pour certains peut-être – comme pour moi au début, c’est assez grisant. Le plaisir de voir apparaitre la poésie en laissant les mots nous sauter aux yeux, laissez le texte nous parler, c’est assez addictif.

Si vous n’avez pas encore essaye, laissez-vous tenter. Aller chez votre bouquiniste, choisissez un livre – parmi ceux dont personne ne veut plus, ou laissez le livre vous choisir et faites-vous plaisir !

Je laisse maintenant les images parler, elles feront peut-être cela mieux que moi.

As usual, you can find Kellie’s take on her blog SoundTangle and listen to the podcast on TanglePod or iTunes. Also, if you are enjoying our podcast, we appreciate positive ratings and reviews to help others find us!

Comme toujours n’hésitez pas à aller voir sur le blog de Kellie SoundTangle ce qu’elle en pense. Vous pouvez écouter les épisodes de TanglePod ici ou sur iTunes. Si vous appréciez notre podcast, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire – cela aidera d’autres à découvrir TanglePod.

Love is all | L’amour c’est tout

Here you go again, February, month of love!

We can read about it everywhere. We see red roses, love cards and hearts.

I am also hoping we will see more kindness and compassion. We will hear more about truly listening and accepting difference of opinions without harsh words and hatred. We will open our hearts to our beautiful world and the people who live in it. We will keep from quick judgements and open our minds. Understanding that we are better united than divided, we are stronger with love than with hate, that we each have something unique to bring to this world.

To love,

Juliette

©2018 ArtsAmuse - love is all

C’est le mois de la Saint-Valentin. On ne parle que d’amour ce mois-ci, non ?

On voit des roses rouges, des mots d’amour et des cœurs fleurir partout.

J’espère aussi que l’on verra plus de compassion et d’attentions. Que l’on s’écoutera vraiment et que l’on apprendra à accepter nos différences d’opinions sans mots durs et haine. Que l’on ouvrira nos cœurs à ce monde incroyable dans lequel nous vivons ainsi qu’à tous ceux qui le peuplent. Que l’on évitera de porter des jugements hâtifs. Que l’on essaiera de comprendre que l’on gagne à être unis et non pas divisé.es et que l’on est plus fort en s’aimant qu’en se haïssant. Et enfin que l’on apporte tous quelque chose d’unique dans ce monde.

A vos amours,

Juliette

Episode 25: Self-help books | Livres de développement personnel

Some books nourish your soul. It is an encounter with words (and sometimes images) that feed your imagination and creativity. It is always fascinating to me to see how a book enters my life, through a friend or family recommendation, through an image or review online, sometimes by chance (or is it really?). In the end, a book always opens my mind to new opportunities and thoughts.

I admit: I am a book nerd! 😊

In this latest TanglePod episode, the conversation with Kellie was so much fun, finding out which books we liked (or not) and why.
It was also fun to hear about the exercises we learned and enjoyed.

Here is one that I particularly liked, it is a variation on an exercise from The Creative Habit by Twyla Tharp. She uses pennies, but I used paper clips as I usually have some on my desk.

Simple but efficient exercise with paper clips to stimulate your creative muscles:

  • Gather ten paper clips.
  • Find 10 different ways to organize your paper clips on your table.
  • Try it regularly and see if you can come up with different ways.
  • Challenge your team, each team get a set of paper clips. First team to find ten variations wins.
  • Challenge your brain, open your mind to infinite possibilities, make it a regular habit.

Remember, though, that a book will only take you so far. A book may feed your creativity but if you don’t let it out, it will stay locked in your mind and no one else will benefit from what you – and only you, can bring to the world.

So, I have a question for you: what is your favorite book or creative self-help book? Where did it take you?

©2018 ArtsAmuse - Self Help Books 1

Etes-vous intéressé(e)s par les livres de développement personnel ? Dans cet épisode de TanglePod Kellie et Juliette parlent des livres de développement personnel sur la créativité, ceux qui leur ont plu et quels exercices elles ont trouvés utiles pour les aider dans leur pratique créative.

Certains livres nous marquent plus que d’autres. La rencontre avec les mots, ou les images dans certains cas, nourrit notre imagination et notre créativité. Je trouve cela fascinant de voir comment un livre entre dans ma vie. Est-ce quelqu’un que je connais qui me le donne ? Est-ce un aperçu dans un magazine ou un commentaire en ligne qui m’en parle ? Ou est-ce une rencontre fortuite dans une bibliothèque, un magasin ? Mais au fond, est-ce vraiment le hasard ? J’ai parfois l’impression que certains livres arrivent au bon moment, juste quand je suis prête à en comprendre l’enseignement… Au bout du compte un livre nous ouvre à de nouvelles possibilités et réflexions.

Bon, je vous avoue que je suis fan de livres, j’en dévore un nombre incalculable… tout horizon, culture ou langage confondus. Je ne sais jamais où je vais trouver l’inspiration.

Ma conversation avec Kellie fut passionnante pour moi et je l’espère qu’elle le sera pour vous aussi. Je n’ai pas utilisé autant de livres de développement personnel qu’elle – ceux-ci étant disponibles et populaires en France depuis moins longtemps qu’aux Etats-Unis. Ceuxque nous avons diffèrent et du coup j’ai découvert pleins de nouveaux livres ! Nous avons parlé des exercices que nous trouvons intéressants, ceux qui continuent à nous nourrir ou qui stimulent notre créativité. Nous avons aussi mentionné les limites de ce type de livres, à savoir, par exemple, que ce qui s’y dit est parfois juste de bon sens ou si l’on ne fait pas les exercices proposés on n’ira pas très loin avec ce type de livre. Enfin certains livres resonnent mieux que d’autres, a nous de savoir ce qui nous va.

Voici un exercice mentionné dans le podcast et que j’apprécie particulièrement. Il ne prend pas beaucoup de temps et puis on a, en général, sous la main ce qu’il faut pour le faire. Cet exercice est inspiré d’un livre qui m’a beaucoup plu : The Creative Habit de Twyla Tharp, une danseuse et chorégraphe américaine connue. Dans son livre elle utilise des centimes, moi je préfère des trombones, on en a souvent dans son bureau.

Petit exercice, simple mais efficace, pour entrainer ses “muscles” créatifs :

  • Trouver dix trombones dans un tiroir de son bureau ou quelque part dans sa maison.
  • Organiser de dix manières différentes ces 10 trombines sur le bureau, sur une table ou autre endroit plat
  • Essayer régulièrement cet exercice pour voir si vous arrivez à trouver d’autres manières de les arranger
  • Lancer un défi à votre équipe ou organiser un groupe de personnes et leur lancer le défi. Former des petites équipes et la première équipe qui trouvent dix manières différentes gagne.
  • Challengez-vous et chercher encore d’autres manières de faire cet exercice : trouver d’autres objets par exemple et voyez ce que cela change. Ouvrez-vous à de nouvelles possibilités.

Attention, comme je l’ai dit plus haut, un livre a ses limites. Au-delà d’un certain point, c’est à vous de faire le travail et libérer votre créativité. Ne l’enfermez pas au fond de votre cerveau, il n’y a que vous qui puissiez partager la richesse de votre imagination.

J’ai une question pour vous : quel est votre livre de développement personnel (ou autre) préféré ? et jusqu’où vous a-t-il emmené ?

©2018 ArtsAmuse - Self Help Books 2©2018 ArtsAmuse - Self Help Books 3©2018 ArtsAmuse - Self Help Books 4

©2018 ArtsAmuse - Self Help Books 5

Can you find more ways to artfully arrange the paperclips?

As usual, you can find Kellie’s take on her blog SoundTangle and listen to the podcast on TanglePod or podcast apps such as Podbean, iTunes, Radiopublic etc.
Also, if you are enjoying our podcast, we appreciate positive ratings and reviews to help others find us!

Comme toujours n’hésitez pas à aller voir sur le blog de Kellie, SoundTangle, ce qu’elle en pense. Vous pouvez écouter les épisodes de TanglePod ici ou sur des applications pour écouter des podcasts comme Podbean, iTunes, Radiopublic ou d’autres.
Ps : Si vous appréciez notre podcast, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire – cela aidera d’autres à découvrir TanglePod.

Grow-learn-share-love | Grandir-apprendre-partager-aimer

Do we grow because we learn?

Do we learn because we share?

Do we share because we love?

Do we love because we grow?

Do we learn because we grow?

Do we share because we learn?

Do we love because we share?

Do we grow because we love?

@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse@2018 ArtsAmuse

Est-ce qu’on grandit parce qu’on apprend?

Est-ce qu’on apprend parce qu’on partage?

Est-ce qu’on partage parce qu’on aime?

Est-ce qu’on aime parce qu’on grandit?

Est-ce qu’on apprend parce qu’on grandit?

Est-ce qu’on partage parce qu’on apprend?

Est-ce qu’on aime parce qu’on partage?

Est-ce qu’on grandit parce qu’on aime?

En quoi une pratique créative apporte-t-elle du bien-être? | What can your creative practice do for your well-being?

Quand Gisèle, CZT, de Jijihook m’a demandé de participer à un article collaboratif qu’elle publie aujourd’hui sur son blog –  article qui a pour thème “En quoi la pratique d’une activité créative peut-elle apporter du bien-être ?”, j’ai bien sûr dit oui tout de suite.

Vous qui suivez ce blog, vous savez à quel point la créativité est importante pour moi, surtout dans ce qu’elle apporte comme bien-être, comme ouverture à soi-même et aux autres.

J’aime beaucoup le travail que fait Gisèle, avec ses explorations en art journal et en Zentangle. Elle a une créativité et une énergie incroyable. Elle m’inspire beaucoup. Nos échanges sont toujours enrichissant. Elle a choisi pour cet article d’interviewer des blogueuses de différents horizons, renommées et toutes spécialistes de leur domaine de prédilection (couture, dessin, aquarelle, DIY, crochet, tricot). Je me sens très honorée de participer à cet article dont vous trouverez le lien ici

Voici ma réponse – plus complète que dans l’article, car je n’ai pas pu m’empêcher de développer le sujet un peu plus..

En quoi le fait de créer t’apporte-t-il du bien être ?

J’ai réalisé assez tôt que j’avais besoin d’une pratique créative régulière. Je me suis rendu compte que si je ne trouve pas des moments pour créer, je ne me sens pas forcément bien.  Je vois aussi cela comme une hygiène de vie. Le rythme quotidien est souvent très occupé et cela n’aide pas toujours à trouver des moments pour soi. Mais si je ne prends pas ces moments de pause, je m’épuise et je ne suis plus capable de m’occuper de moi ou des autres, je me vide de mon énergie. Alors prévoir des moments d’activité physique, de méditation et de création réguliers, c’est devenu indispensable pour mon bien-être – et celui de ma famille.

Je vois ces moments de créations comme une petite bulle d’air frais qui me rafraichit la tête et qui m’ouvre à plein d’autre possibilités. Créer demande d’avoir l’esprit ouvert et curieux, cela demande de constamment se nourrir de nouvelles choses (idées, rencontres, mediums etc.), cela demande de se renouveler. Être créatif, finalement, c’est être toujours en mouvement, cela n’a rien de statique, c’est stimulant. Cela nous ouvre des mondes. Et ces moments si riches et diverses, d’énergie intense ou de calme profond, cela me ressource et me centre, cela me nourrit et m’enrichit. C’est donc devenu indispensable pour mon bien-être.

La difficulté, quand on travaille dans un domaine créatif, c’est de se garder des temps créatifs pour soi, juste pour le plaisir, pour se ressourcer, se nourrir. Un peu comme une plante qui a besoin d’eau et de nourriture. En tant que créatifs, ce n’est pas toujours facile de trouver ces temps de créativité pour soi, et pourtant ils sont indispensables, il me semble…

En quoi le fait de tangler t’apporte-t-il du bien être ?

Quand j’ai découvert le Zentangle en 2011, je cherchais à réunir plusieurs de mes intérêts : ceux de la créativité, de l’enseignement et du partage, et de la méditation. Le Zentangle m’a permis de le faire.

Quand on tangle, on est extrêmement ancré dans le moment présent. Toute notre attention se porte sur le trait que l’on dessine, traits après traits. Pendant un moment, rien d’autre ne compte. En cela, cette attention intense, dans l’instant présent, sans jugement, se rapproche de la meditation, de la pleine conscience.

La simplicité de cette méthode basée sur quelques symboles simple que tout le monde, ou presque, peut dessiner (un « o », un « s », un « | » ou un « . ») permet d’accéder à l’acte créatif, sans se poser trop de questions. En Zentangle, on suit des étapes simples, en prenant plaisir à dessiner. Il n’y a pas de résultat à obtenir. On se fait juste plaisir. On n’est pas là pour se juger, juste pour se détendre et dessiner.

Je ne pense pas avoir trouvé d’équivalent au Zentangle, au niveau créativité, pour m’aider dans mon bien-être. Quand j’en ai besoin, en cinq minutes je peux avoir dessiné un tangle et déjà, je me sens plus posée, plus calme. Souvent, j’ai l’esprit plus clair après avoir tanglé et c’est évident que cela me détend beaucoup aussi. C’est inestimable, à mes yeux, d’avoir ces moments de joie, de calme et d’attention au moment présent. Quel bien-être que de se faire plaisir, de se détendre et de laisser notre petite voix intérieure critique de côté pendant quelques moments !

©2018 ArtsAmuse - Creativity and well-being

When Gisèle, CZT, from Jijihook asked me to participate on a collaborative article she was writing about creativity and well-being, I said yes right away!

If you follow this blog, you know how keen I am on creativity and the benefits of having a regular creative practice. How creativity affects our well-being and helps us to open up to ourselves and others.

I admire Gisele’s work, whether it be her art journal explorations or a tangled work. She is immensely creative and has a formidable positive energy. She always inspire me and our exchanges are enriching to say the least. She chose for her article to interview bloggers from different creative horizons and mediums, all renown and experts in their creative practice (sawing, drawing, watercolors, DIY, crochet, knitting..). I feel honored to be a part of this collaborative work. You can find the link (in French) here.

Here is my answer to Gisele’s questions – a bit more complete than in the article, I couldn’t stop myself from expanding on the subject…

What can your creative practice do for your well-being?

I realized early on that I needed to have a regular creative practice set in place. If I don’t take time to create, I don’t feel well. It had to become a habit. Our every day life is so busy, it is sometimes hard to carve out time for our well-being. I know that if I don’t have moments of pause, I drain my energy, I can’t take care of myself, my dear ones or people around me. Scheduling moments of physical activities, meditation and/or creative practices has become a necessary part of my well-being and my family’s, by association.

I consider my creative practice as a breath of fresh air, that clears my head and opens me up to new possibilities. In order to be creative, we need to keep our mind open, curious, always nourishing ourselves with news ideas, new mediums, books, meetings etc. We need to constantly renew ourselves to feed our creativity. It keeps us moving, it is stimulating. It opens up worlds. These moments, so rich in new experiences and knowledge, they nourish and enrich us. They have become essential to my well-being.

When we work as creatives, it can be difficult to keep some creative time just for fun, for ourselves, to refresh and nourish ourselves. But without it, we will starve like a plant without water or food. Creativity can’t be a work-only endeavor, it is not healthy. We need to make sure we maintain time to be creative just for the sake of it. 

What can tangling do for your well-being?

When I discovered Zentangle in 2011, I was trying to find a way to make my passion for creativity, teaching/sharing and meditation work together. I stumbled upon Zentangle and it allowed me to do just that. 

When I tangle, I am extremely present to the moment. All my attention is centered on the line I am drawing, line after line. For a moment, nothing else matters, the moment is what it is. In this intense focus, in the mindfulness of the present moment, without judgement, I am very close to how I feel when I meditate.

The simplicity of the Zentangle Method, based on some very simple shapes that most everyone can draw (a “s”, an “o”, a  “|” or a “.”), allows us to be creative. In Zentangle, we follow simple steps, knowing each time what we need to draw without always needing to ask ourselves what is next. There is no right, no wrong, no judgements, no results to obtain. We are just focused in the moment, enjoying ourselves, drawing, relaxing.

I don’t think I have found the equivalent to Zentangle. As a creative practice, it has become essential to my well-being. When I need to, in five minutes, I can tangle and feel more relaxed and focused at the same time. I can tell that after I take time to tangle, I am calmer and my mind is clearer. These moments of joy, calm, intense focus and attention to the present moment are crucial to me. It is unbelievable how well do I feel when I draw, relax and set my inner critic aside for a moment. It is priceless.

Fresh air always help, no? | Un peu d’air frais cela fait toujours du bien, non?

Where I live, this is winter. Skies are gray (and might have been for months or at least it sometimes feels like it). Stuck inside for too long, I get restless. It usually means I need some fresh air.

A nice walk outside, even five minutes will always help, I found. It is not only your body that will thank you but your brain as well. Your mood will change too, I believe, and for the better.

Can’t make it outside? Here are my suggestions:

  • Take a break, breathe slowly, deeply.
  • Disconnect from screen time for a little while and make it regular.
  • Look outside if you have a window.
  • If not find a memory of some nice outdoors place you like and breathe 3, 5 times.
  • Walk around a little bit and breathe slowly. (Did I say it enough?)

And… it is time for me to follow my own advice!

See you later, I am going out for some fresh air… and breathe slowly, deeply 🙂

Ici, c’est l’hiver. Il fait gris (depuis des mois – ou du moins c’est parfois l’impression que j’en ai). Coincée à l’intérieur trop longtemps, je deviens un peu dingue. Cela veut souvent dire que j’ai simplement besoin d’air frais.

Une marche en plein air, même cinq minutes, aide toujours, je trouve. Et ce n’est pas que votre corps mais votre cerveau qui vous remerciera. Vous verrez, je suis même presque sure, que vous serez de meilleure humeur ensuite.

Pas moyen d’aller dehors ? Voici ce que je suggère :

  • Faites une pause, respirez, lentement, profondément.
  • Déconnectez-vous de vos écrans pendant quelques minutes.
  • Si vous avez une fenêtre regardez à l’extérieur.
  • Sinon, rappelez-vous un bel endroit qui vous plait, une plage, un parc, une ballade en montagne et imaginez-vous là-bas en respirant, lentement profondément.
  • Ou encore faites quelques pas, en respirant, lentement, profondément (je vous l’ai dit suffisamment ? Lentement. Profondément).

Et…je pense qu’il est tempe que je suive mon conseil.

A plus tard, je vais marcher. Et respirer, lentement, profondément. 🙂

Juliette

©2017 ArtsAmuse - Fresh air always help©2017 ArtsAmuse - Fresh air always help©2017 ArtsAmuse - Fresh air always help©2017 ArtsAmuse - Fresh air always help